mardi 25 février 2020
  • Un service Unique

    De l’obtention du crédit jusqu’à son utilisation, MonPret-Immo apporte aux clients un service intégral qui dépasse largement le strict cadre comptable. Après la phase de négociation, MonPret-Immo assure la mise en place du crédit, est présent chaque fois qu’un suivi est nécessaire, propose des services ultérieurs pour répondre aux nouvelles demandes des emprunteurs. Ce service unique en son genre repose sur l’accompagnement des clients par un conseiller personnel MonPret-Immo pendant toute la durée de leur prêt.
  • La TRANQUILITE

    Avec Monpret-Immo, vous pouvez envisager de devenir propriétaire sereinement, en étant sûr que vos intérêts seront parfaitement défendus. Notre démarche d’information permanente sur les environnements bancaire, fiscal, juridique et immobilier est essentielle pour coller au plus près de l’actualité et vous assister dans la complexité de la société moderne.
  • Negociation de pret immobilier

    MonPret-Immo recherche les meilleurs taux pour ses clients. Grace à son partenariat avec 97 banques et établissements financiers, MonPret-Immo propose des solutions particulièrement négociées au mieux de leur intérêt, reposant sur la connaissance en temps réel des meilleures offres disponibles. C’est là le sens et le cœur de son métier
  • Le choix des formules de prets immobiliers

    MonPret-Immo négocie chaque jour pour vous les taux les plus bas ! En effet, Notre centrale de négociation traite d’importants volumes de transactions auprès de plus de 97 grandes banques européennes
  • L'ecoute

    L’ECOUTE : Monpret-Immo répond à toutes vos interrogations, en gardant toujours présent votre objectif : devenir propriétaire dans les meilleures conditions. Le CONSEIL : Monpret-Immo vous informe sur les différents types de prêts, sur les combinaisons possibles, sur l'état du marché financier et immobilier, sur l'évolution des cours comme des pratiques. L expertise des conseillers Monpret-Immo est un atout majeur pour vous. Ils savent avancer dans le maquis des taux, réglementations, durée, mensualités,….
  • La disponibilité

    Une ouverture 6 jours sur 7, de 9 heures à 20 heures……A travers un réseau de proximité unique, MonPret-Immo accompagne ses clients là ou ils vivent, tout au long de leur crédit, en tenant compte le plus possible de leur mode de vie
  • Connaissance

    MonPret-Immo vous informe sur les différents types de prêts, sur les combinaisons possibles, sur l'état du marché financier et immobilier, sur l'évolution des cours comme des pratiques. L expertise des conseillers MonPret-Immo est un atout majeur pour vous. Ils savent avancer dans le maquis des taux, réglementations, durée, mensualités,….
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Courtier en prets immobiliers spécialiste du Luxembourg et des frontaliers

CENTURY 21 devrait revenir au luxembourg

Un groupe d’investisseurs bruxellois vient de se porter acquéreur de la franchise Century 21 Benelux détenue auparavant par Mathieu Verwilghen. Celle ci est la première des agences immobilières en Belgique avec 190 points de vente. Le nouvel homme fort s’appellerait Geoffroy de Wilde d’Estmael. Son ambition est de pérenniser la marque, de développer de nouveaux services et d'ouvrir au grand-duché du Luxembourg. Il devrait se retrouver en concurrence avec des marques comme LAFORET, REMAX et une plénitude d'agences immobilières déjà présentes sur le marché.

Hausse de la TVA au Luxembourg en 2015 :

Le taux de TVA au Luxembourg sur le logement locatif devrait passer de 3% à 17% en janvier 2015 ce qui entraînerait selon la Fédération des artisans de nombreux problèmes :

  • diminution des investissements déjà que la demande est supérieure à l'offre

  • augmentation des loyers

  • pertes d'emplois dans le secteur de la construction et des entreprises qui y gravitent

  • augmentation du travail au noir

     

Luxembourg: Imposition des plus-values immobilières

La résidence principale se définit comme la résidence dans laquelle un propriétaire vit pendant au moins cinq ans depuis l'acquisition du bien.
Mais il existe néanmoins des tolérances, certains événements pouvant justifier de l'inoccupation d'un bien dès son acquisition ou son achèvement (réalisation de travaux par exemple), tout comme d'autres événements peuvent justifier de la non conservation du bien pendant les cinq années minimum requises ( divorce, mutation professionnelle,...)
Dans ce cas, la plus-value réalisée lors de la cession de cette résidence est exonérée d'impôt.

Dans les autres cas de, la plus-value est imposable, mais présente quelques distinctions selon les cas.

Rappel: la plus-value se définit comme le bénéfice dégagé par la différence entre le prix de vente et le prix d'achat d'un bien.

Dans le cadre de la vente d'un bien acquis depuis moins de deux ans, il est possible de déduire du calcul de la plus-value les frais annexes engagés pour l'obtention du bien (commission d'agence immobilière par exemple). Ce revenu est imposé au tarif normal et ne bénéficie d'aucun autre abattement possible.

Dans le cadre de la vente d'un bien acquis depuis plus de deux ans, il existe d'autres modalités particulières.
En effet, dans ce cas la distinction est faite entre une acquisition à titre onéreux ou à titre gratuit, c'est à dire via une donation.

- Dans le premier cas, le bénéfice peut toujours être réduit par l'ajout des frais d'obtention au prix d'acquisition. Mais celui-ci est également réévalué en fonction de l'année d'acquisition. De plus, ce revenu bénéficie d'un abattement en étant imposé au demi-taux global en tant que revenu extraordinaire.
- Dans le second cas (acquisition à titre gratuit), le calcul est le même. Le prix d'acquisition retenu est celui payé par le précédent propriétaire et également réévalué via un coefficient dépendant de l'année d'acquisition .

Dans tous les cas évoqués, cette plus-value doit être déclarée pour l'imposition de l'année de la vente, et ce, même dans le cas où le règlement est effectué que l'année suivante.

18/06/2014

Annonces Immobilières: mise en place d'une charte de qualité

La chambre Immobilière du Grand Duché de Luxembourg à lancé, ce jeudi 10 Juillet, lors d'une conférence de presse, sa plateforme internet d'annonces immobilières exclusivement réservée aux membre ayant au préalable adhéré à une charte de qualité.
L'objectif visé est de réglementer au minimum ce marché de l'information immobilière et éviter aux acheteurs et aux vendeurs de se perdre parmi de trop nombreux sites dont les contenus ne sont pas maîtrisés, ou encore d'être mis en relation avec des démarcheurs prêts à tout.
Cette première étape précède la mise en place très prochaine d'une Bourse Immobilière dont l'objectif est d'uniformiser les estimations de biens à la vente en les rendant plus standard.
Ces mesures devraient limiter le marché à des intervenants qualifiés.
Cette conférence a également été marquée par l'intervention du Président de la Chambre Immobilière qui n'a pas hésité à critiquer le projet du gouvernement concernant la TVA sur les résidences secondaires et réclame plus d'égalité de traitement, notamment dans le cadre de l'imposition sur les plus-values immobilières.

17/07/2014

Les nouvelles mesures sur le colportage

Communiqué par le ministère de l‘Économie

Le 26 avril 2014, la nouvelle loi portant modification du Code de la consommation qui autorisera la vente de porte à porte, encore appelée colportage, entrera en vigueur. En abrogeant l’interdiction du colportage, le Luxembourg se met en conformité avec le droit européen qui exige qu’une visite d’un professionnel au domicile du consommateur ne soit pas d’office considérée comme illégale. La loi prévoit également de nouvelles dispositions visant à protéger le consommateur, et qui concernent notamment les informations obligatoires à fournir par le professionnel qui sonne à la porte. Le consommateur peut aussi inviter le commerçant qui lui propose des biens ou la fourniture de services à quitter le domicile et/ou à ne pas y revenir. Enfin, le consommateur qui souhaite préserver sa tranquillité lorsqu’il est chez lui peut manifester son refus total d’être sollicité. À cet effet le consommateur peut apposer sur sa porte d’entrée ou à proximité immédiate de celle-ci une vignette ou tout autre signe distinctif de refus. Le consommateur peut choisir lui-même le texte et la forme de cette vignette, pour autant que le refus d’être démarché soit clairement exprimé. Si malgré l’autocollant ou toute autre indication de refus à l’entrée du bâtiment le professionnel propose quand-même ses biens ou services et que le consommateur signe malgré tout un contrat, il peut en demander en justice la nullité et demander la restitution de l’argent payé. Le commerçant risque une amende substantielle et la confiscation des marchandises et de la voiture. Le consommateur a également le droit de se retirer sans motifs du contrat dans les 14 jours.

22/04/2014